Pays Bigouden / Bro Vigoudenn

Publicités


La Bretagne et le Pays-Bigouden en Vidéos

Le Cap-Sizun et le Pays-Bigouden en Photos

Location de vacances

Gite Pays Bigouden


Ferme Equestre

Pension Chevaux





Informations Pays-Bigouden

Communication internet

Publicité Online
     

clic

Le pays au
bon goût de Bretagne

ici il fait beau toute l'année

clac

Cartes-Postales

Actualités Bigoudennes

Ecoutez SEA FM 22/35
www.bro-vigoudenn.com : Les communes du Haut Pays Bigouden et les communes du Pays Bigouden Sud en Finistère / Bretagne
 
BRO VIGOUDENN - PAYS BIGOUDEN / FINISTERE SUD / BRETAGNE
Pays Bigouden / Patrimoine - Glad
[ Mardi 28 mars - Miz meurzh 2017 - Fête de karne
Baie d'Audierne de la pointe de la Torche (Beg an Dorchen) à la Pointe du Raz (Beg a Raz)
Bro Vigoudenn - Pays Bigouden - Finistère Sud - Bretagne Accueil Bro Vigoudenn / Pays Bigouden
(Source naturelle du web en Pays Bigouden, recommandé pour la santé.)




Patrimoine / GladHistoires bigoudennes / HistorHistoires par commune / HistorLivres / Levrioù

Bro Vigoudenn - Pays Bigouden
Histoire - Histor

► autrefois la naissance l'enfance


La stérilité était très redoutée en Bretagne, car selon un proverbe ' Les grandes familles, c'est la richesse des pauvres gens '. Pour combattre celle-ci, les femmes faisaient appel à des rites païens. A Carnac les jeunes femmes couraient autour d'un menhir poursuivies par leur mari, à Kerveatous dans le Léon, elles s'asseyaient sur les bosses rondes des mégalithes. En cas d'échec, les couples s'adressaient à de nombreux saints : St Judoce, St Miril, St Germain, etc...

Les jeunes femmes qui n'avaient pas encore été exaucées s'accrochaient aussi au cou un scapulaire de la Vierge Marie pour attirer sur elles ses faveurs. Comme beaucoup de pratiques populaires, en Bretagne il est parfois difficile de faire la part du païen et du religieux, l'Eglise ayant souvent adopté des rites pré-chrétiens.

Dès sa naissance, l'enfant était emmailloté très serré tant on redoutait la boîterie. Trois jours plus tard il était porté à l'église par la sage-femme pour y être baptisé. Le parrain et la marraine ( appelés ' ar paeron ' et ' ar vaeronez ' en Basse-Bretagne ) étaient les parents spirituels de l'enfant. C'est aussi eux qui payaient à boire dans les cafés après la cérémonie.

Quelques jours après la naissance, la mère à son tour se rendait à l'église pour la cérémonie des relevailles, Ce n'était pas à proprement parler une demande de purification, mais de vieux tabous faisaient naître un sentiment de culpabilité dont la jeune mère ne se sentait délivrée qu'après avoir renoué avec le monde des chrétiens.

L'enfant était nourri au sein jusqu'à l'âge de quatre ans et quelquefois davantage. Il pouvait aussi être nourri au biberon de terre cuite. L'enfant têtait au moyen d'un linge noué sur le bec latéral faisant office de tétine.

Dans les familles bourgeoises ou quand la mère était de santé déficiente et manquait de lait, le bébé était envoyé en nourrice.

Les enfants étaient habillés d'une robe jusqu'à l'âge de cinq ans, seule la coiffure différenciait les garçons des filles.

/...

Patrimoine / GladHistoires bigoudennes / HistorHistoires par commune / HistorLivres / Levrioù
 
 

Baie d'Audierne de la pointe de la Torche (Beg an Dorchen) à la Pointe du Raz (Beg a Raz)



 
Ar Vro Vigoudenn - Bro Breizh - Le Pays Bigouden - Finistère - Région Bretagne - Guide Régional - Pays Breton En France
Conformément à la législation en vigueur, ce site à fait l'objet d'une déclaration légale auprès de la Cnil
Je suis optimisé pour Internet Explorer, Firefox, Chrome
Bro-Vigoudenn, depuis Février 2004